Fondé en juin 1762 sous le titre Annonces, affiches et avis de la Haute et Basse Normandie, il figure au nombre des plus anciens hebdomadaires régionaux français. Flaubert n’apprécie pas le travail du Journal de Rouen. Pendant la rédaction de Madame Bovary et jusqu’à l’établissement du manuscrit du copiste, Flaubert fait figurer le nom de la feuille rouennaise dans plusieurs épisodes où elle est toujours présentée sous un jour ironique (ms. g 222, folios 130, 238, 268, 353, 396, 459, 482). Mais, à la suite de la demande de Frédéric Baudry décide enfin de modifier le nom de la feuille en Fanal de Rouen.

JOURNAL DE ROUEN

MANGIAPANE, Stella
2017

Abstract

Fondé en juin 1762 sous le titre Annonces, affiches et avis de la Haute et Basse Normandie, il figure au nombre des plus anciens hebdomadaires régionaux français. Flaubert n’apprécie pas le travail du Journal de Rouen. Pendant la rédaction de Madame Bovary et jusqu’à l’établissement du manuscrit du copiste, Flaubert fait figurer le nom de la feuille rouennaise dans plusieurs épisodes où elle est toujours présentée sous un jour ironique (ms. g 222, folios 130, 238, 268, 353, 396, 459, 482). Mais, à la suite de la demande de Frédéric Baudry décide enfin de modifier le nom de la feuille en Fanal de Rouen.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.
Pubblicazioni consigliate

Caricamento pubblicazioni consigliate

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11570/2666625
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact